L’intoxication alimentaire: le mal de l’été

0

Les produits alimentaires ne se conservent pas éternellement. Les aliments se dégradent naturellement avec le temps : le lait surit, les graisses rancissent, les légumes flétrissent et pâlissent ou des microorganismes se développent qui rendent l’aliment impropre à la consommationLorsque les aliments sont mal transportés, mal conservés et préparés au dernier moment, ils peuvent être porteurs de multiples bactéries néfastes. L’été est l’occasion de se faire de nouveaux amis, le risque c’est que ces derniers s’appellent staphylocoque et  salmonelle  .Et surtout qu’ils s’incrustent dans votre dîner, avec une bonne intoxication alimentaire à la clé. «Les épisodes de pathologies virales interviennent en été. Les virus, d’accord, mais les bactéries, elles… Le principal problème, c’est la rupture de la chaîne du froid.Des aliments mal transportés, mal conservés, et préparés au dernier moment en  première ligne les oeufs, la viande, les poissons, les glaces constituent un danger pour la santé des citoyens. C’est le cas des quatre tonnes de thon  et  120 kgs de poulets  qui ont été saisis hier à Nabeul et Hammamet . Ils ont été  transportés dans des camions non hygiéniques. Toute La marchandise   impropre à la consommation a été  détruite pour non respect de la chaîne du froid. Ces poissons et poulets avariés et mal conservés peuvent contenir des bactéries responsables de maladies désagréables et dangereuses. Ils peuvent contenir des bactéries responsables de diarrhée, vomissements et douleurs abdominales. Les personnes souffrant de maladies  touchant le système immunitaire y sont particulièrement sensibles.  Ils doivent  vérifier  bien la provenance et la fraîcheur de ces aliments. Il est vrai qu’une  rupture de la chaîne du froid, une date de péremption négligée, une mauvaise hygiène dans la chaîne d’abattage, des chambres froides  qui ne sont pas à la bonne température, le non respect des dates de péremption  et le  manque d’hygiène à l’emballage peuvent causer ces intoxications.  C’est à ce stade que la contamination bactérienne est la plus fréquente, en raison de graves manquements aux règles d’hygiène et de conservation. D’où la nécessité de privilégier les produits frais. La prévention nécessite des mesures à tous les stades de la chaîne alimentaire, depuis la production jusqu’à la transformation, la fabrication et la préparation des aliments.

KB

Partager.

Comments are closed.