En un mot par Rached Khayati : La politique de chaise vide!

0

 

Les tunisiens sont démissionnaires quand il s’agit de chose publique. C’est pratiquement, une lapalissade! Et pourtant, ils sont hyperactifs sur les pages des réseaux sociaux.
Lors d’une assemblée communale participative, tenue samedi dernier, la population nabeulienne s’est distinguée par son absence non pas parce qu’elle est adepte de la politique de chaise vide, mais plutôt par indifférence. Pourquoi cette indifférence? Pourtant, on n’arrête pas de rouspéter, de dénoncer, de crier sa colère sur tous les toits, à tout bout de champ…
Y a-t-il un probléme de communication qui fait qu’on n’est pas informé à temps, voire qu’on ne l’est pas tout court?
Est-ce dû, peut-être, au niveau faible de certains débats?
Ou c’est peut-être une crise de confiance?
Peut-être tout ça à la fois? Possible…
Rached Khayati

 

Partager.

Comments are closed.