Imane Hédidane Basli (DG d’Arceram): « La Relation entreprise-université est  facteur clé pour développer l’employabilité »

0

 

 

L’université joue un rôle primordial en matière de développement économique, social et culturel. Elle permet de rendre accessible les connaissances, les partager et les exploiter. Sonouverture sur le monde socio-économique est indispensable à la réalisation de l’ensemble deses objectifs scientifiques, pédagogiques et culturels. En effet, le partenariat université-entreprise s’inscrit dans la mission de l’université pour lui permettre d’être en symbiose avecson environnement économique à travers de passerelles multiples allant de l’université versl’entreprise et inversement. C’est dans ce cadre qu’une convention de partenariat entre L’entreprise Arceram  et l’Institut des Beaux arts de Nabeul, dans la cadre du forum « « L’art de la Céramique, un chemin de terre entre l’ancestral et le contemporain » organisé par le CIFE le 23 février à Hammamet  Imane Hadidane Basli a fait remarquer lors de cette rencontre que  l’’ouverture de l’université a fait naître une nouvelle notion de partenariat qui prend de plus en plus de l’ampleur. Par diverses formes de partenariat : de services, de formation, de recherche et de transfert de technologie, l’université apporte des solutions à l’entreprise. L’institut des beaux arts  s’engage activement dans l’élaboration et la diffusion de la recherche,en organisant des manifestations variées : colloques et journées d’étude, séminaires et ateliers,conférences et rencontres.

Pour l’entreprise Arceram, ce partenariat se traduire par la création d’une plateforme avec l’institut en vue de développer : de procédés et de nouveaux produits, une meilleure compétitivité dans l’économie de marché  et la création de nouveaux débouchés et pour l’Institut des beaux arts  : par une meilleure extension des connaissances, une inculcation de l’esprit entrepreneurial en milieu estudiantin permettant aux promus de l’enseignement supérieur de monter leurs propres micro-projets, une meilleure formation des artisans et une garantie de transfert réciproque des connaissances. En effet, les deux partenaires  peuvent notamment entretenir des  relations de coopération à travers des flux de personnes qui font circuler des connaissances entre les deux parties. Ces personnes qui transfèrent les connaissances peuvent être des chercheurs qui effectuent des séjours en entreprise ou qui vont travailler dans le secteur privé, mais également des jeunes diplômés qui effectuent des stages en entreprise ou sont embauchés après leurs études. Une  convention a été  signée avec la BFPME et orange pour expo permanante et vente en ligne des produits de la céramique et une autre  avec la BERD pour assistance technique aux céramistes.Un éventuel jumelage entre Nabeul et une ville de l’Italie  » la Sicile » en matière de Céramique est  vivement accueilli par son Exellence l’ambassadeur de l’Italie et le Maire de la ville de Nabeul.en matière de Céramique .Un programme tuniso talien pour la promotion de la céramique tunisienne en italie proposé par Mme Rosana qui est venue de l’Italie en réponse à l’invitation du Cife .

 KB

Photos Berrazagua

 

 

Partager.

Comments are closed.