L’institut supérieur des langues de Nabeul : Renforcer l’insertion professionnelle et l’employabilité des étudiants

0

 

 

L’enseignement supérieur joue un rôle important dans le développement du capital humain et la croissance économique. Le lien entre l’enseignement supérieur et l’emploi est au centre d’initiatives menées dans de nombreux pays africains. L’État comme les employeurs presse l’enseignement supérieur de produire des diplômés aptes au travail et dotés d‘attributs, de capacités et de dispositions nécessaires pour bien travailler. Les recruteurs éprouvent toutes les peines du monde à trouver des candidats qui répondent à leurs attentes, la faute à l’inadéquation entre la formation universitaire/professionnelle et la réalité du marché du travail. Pourtant, des solutions existent, à commencer par le rapprochement entre les écoles et les entreprises. C’est dans ce cadre que s’inscrit la journée « Kick off day »  organisé par l’institut supérieur des langues de Nabeul.  Si la demande en personnel est forte, les entreprises rencontrent néanmoins des difficultés à recruter des personnes ayant le bon profil, avec le risque, pour les jeunes diplômés, de se retrouver au chômage. Cette réalité souligne l’importance de l’adéquation entre enseignement supérieur et monde de l’emploi.

 

Créer une entreprise est difficile pour les étudiants-entrepreneurs, car ils manquent d’expérience et de réseau. Et selon les statistiques, la négligence de l’étape de préparation constitue la principale cause d’échec de 90% des jeunes entreprises. «  Pour soutenir davantage la culture et la pratique de l’entrepreneuriat chez les étudiants, l’institut a ouvert des formations sur ce sujet, a indiqué Rym Hechich, chargée des 4C .Celles-ci, animées par des experts , ont fourni aux jeunes les connaissances nécessaires sur la définition et la réalisation d’un business-plan susceptible de donner aux investisseurs l’envie de participer à ce projet. À l’issue de ces formations, les étudiants pourront ainsi consolider et mettre directement en pratique leurs connaissances en marketing, en gestion, en comptabilité et en management. Notre objectif est de rapprocher l’université de l’entreprise.. « Notre  mission, ajoute  Rym Hechih,   est de préparer et d’accompagner et les  étudiants et les diplômés, en vue de faciliter leur insertion sur le marché du travail. Nous jouons le rôle du partenaire privilégié pour toute entreprise désirant recruter un profil professionnel particulier ayant obtenu un diplôme universitaire mais n’ayant pas encore cumulé une expérience confirmée.

Le Centre de Carrières et de Certification des Compétences (4C) crée au sein de notre institut vise à  de préparer et d’accompagner ses usagers, étudiants et diplômés, en vue de faciliter leur insertion sur le marché du travail.Il tend également à jouer le rôle du partenaire privilégié pour toute entreprise désirant recruter un profil professionnel particulier ayant obtenu un diplôme universitaire mais n’ayant pas encore cumulé une expérience confirmée. Le 4C  comme l’ont expliqué Amina Guermazi,  conseillère du ministère de l’enseignement supérieur, Walid Barhoum, directeur 4C de l’université de Carthage,  Ahlem Kraiem directrice 4C à l’institut supérieur de langues de Nabeul et Saloua Bani de l’ISET de Nabeul est le maillon entre l’université, l’étudiant et l’entreprise. Le 4C œuvre également à faciliter la certification des compétences afin de renforcer les chances de recrutement de nouveaux diplômés. Il met ses services à la disposition des entreprises afin de renforcer et valoriser les qualifications professionnelles de leurs employés.  Pour les étudiants, nous essayons d’offrir  des formations afin qu’ils soient prêts à intégrer rapidement et efficacement le marché du travail mais aussi  un service d’accompagnement, de coaching professionnel et des opportunités et des offres d’emploi. Nous essayons de mettre sur pied une gamme d’activités permettant de rapprocher les étudiants du milieu des affaires, préparer les étudiants à la certification des compétences afin d’accroître les chances de recrutement. Pour les employeurs, nous essayons d’accompagner l’entreprise dans l’identification des profils nécessaires pour répondre à ses besoins en recrutement, organiser des activités de recrutement, permettant aux entreprises de rencontrer des étudiants et des diplômés de l’université et informer les employeurs sur les particularités des divers programmes de formation offerte ».

L’employabilité, cette arme contre le chômage 

Avec un taux de chômage qui reste préoccupant chez les jeunes diplômés, la question de l’employabilité prend aujourd’hui toute son importance. Établissements d’enseignement et de formation, autorités publiques, opérateurs privés, acteurs sociaux… tout l’écosystème de l’emploi se mobilise pour offrir aux jeunes des outils complémentaires à leur formation et nécessaires à leur insertion dans le marché de travail. Au-delà de la formation, il faut accompagner les jeunes et leur prouver qu’ils peuvent réussir», explique. Pour le coorganisateur de cet événement, le problème réside dans le manque de confiance en soi chez les étudiants. «Ces derniers se sentent bien à l’université, mais ils ne franchissent pas le pas pour aller vers les entreprises.Ainsi, il incombe aux établissements d’enseignement et de formation de mettre en place des dispositifs pour rapprocher le monde académique du marché du travail à travers une démarche partenariale avec les acteurs de l’écosystème de l’emploi : autorités publiques, opérateurs privés, acteurs sociaux… Le but étant de créer une passerelle concrète vers l’emploi et de doter les jeunes d’outils complémentaires qui vont renforcer leur employabilité et leur permettre d’intégrer le marché du travail.

 

Khemais Haffar, expert en formation; a souligné, que ce colloque oeuvre aussi  à faciliter la certification des compétences afin de renforcer les chances de recrutement de nouveaux diplômés.  » La certification des compétences, explique t-il  est un atout pour une meilleure employabilité. Les compétences professionnelles clés permettent aux étudiants d’acquérir et d’appliquer en permanence de nouvelles connaissances et compétences Elles  sont aussi indispensables pour un apprentissage tout au long de la vie. Les compétences ont gagné en importance dans le contexte de la mondialisation. Si les compétences professionnelles et techniques proposées par les demandeurs d’emploi sont essentielles, elles ne suffisent pas aux yeux des employeurs qui exigent bien davantage et il reste encore, à ce jour, beaucoup de chemin à parcourir avant qu’ils ne soient totalement. Ce que les employeurs recherchent, ce sont les compétences professionnelles clés propices à l’employabilité. Ces compétences sont un atout pour ceux qui arrivent sur le marché du travail, pour les travailleurs déjà en place et pour les employeurs. Elles améliorent la capacité du travailleur à obtenir et à conserver un emploi, à naviguer sur le marché du travail et à s’engager dans un processus d’apprentissage tout au long de la vie. Notre démarche  « Lean Six Sigma » qui signifie littéralement « Mince Zéro Défaut a un double objectif : Etre lean, c’est-à-dire fonctionner de façon économe, sans gaspillage de ressources et notamment sans pertes de temps, et produire simplement le juste nécessaire pour satisfaire la demande. Etre Lean favorise aussi l’agilité des opérations et la capacité à livrer rapidement les clients..Etre Six Segma  , signifie livrer aux clients des produits et services conformes à leurs attentes. Ainsi, un processus opérant à un niveau de qualité . Ce niveau de qualité indique la direction à suivre. Le Lean Six Sigma vise la satisfaction des clients. Loin de promouvoir l’austérité et la réduction aveugle des coûts, il constitue un formidable vecteur de prospérité économique et sociétale ».

Préparer aujourd’hui pour réussir demain, tel est l’objectif du salon et des ateliers tenus au hall de l’institut  des langues et qui  ont fourni aux étudiants participants les clés de la réussite dans leur prochaine vie active. Les échanges entre les experts ont porté sur les attentes, les qualités recherchées par une entreprise, l’importance des «soft-skills», le développement personnel , le parler en public, l’importance du CV,l’utilité des stages et les conseils concrets liés à la recherche d’emploi ou aux entretiens d’embauche.

KB

Partager.

Comments are closed.