Colloque d’évaluation périodique des producteurs d’eau conditionnée : Miser sur la qualité

0

 

Le colloque d’évaluation périodique des producteurs d’eau conditionnée  tenu le 10 mai 2018 par l’Office national du thermalisme et de l’hydrothérapie a présenté une évaluation périodique des producteurs d’eau conditionnée, sur l’exploitation du secteur de l’eau, la production et la préparation de la saison estivale. Le ministre de la santé Imed Hammami a indiqué lors de l’ouverture de ce colloque que la Tunisie mise beaucoup sur ce secteur clé pour l’économie tunisienne. Le ministre a souligné que le ministère ne cesse de consolider l’image de marque  des eaux minérales tunisiennes sur les marchés à l’export et de valoriser la qualité des produits tunisiens.  Nous soutiendrons  la création d’un label tunisien en matière d’eaux conditionnées. Et d’ajouter « A la veille  du Ramadan et la saison estivale , il a été convenu, lors d’une réunion de travail avec les producteurs de l’eau minérale, de former un stock de réserve de 80 millions de bouteilles, qui seront distribuées tout au long du mois de Ramadan et la saison estivale, qui coïncide avec les grandes chaleurs d’été,. L’Office du thermalisme et de l’hydrothérapie a annoncé la décision de réduire de 5% les prix de vente au détail des eaux conditionnées durant le mois sacré et ceci en tenant compte du pouvoir d’achat des tunisiens.. Une campagne nationale de contrôle économique et sanitaire des produits alimentaires de grande consommation a commencé  à l’occasion de l’approche du mois de Ramadan, et ceci en partenariat avec les ministères de l’industrie, du commerce et de l’intérieur »

Lui succédant, le Directeur Général de l’office national du thermalisme et d’hydrothérapie Rzig Oueslati, a souligné que « La Tunisie se prévale d’un potentiel considérable en eaux thermo-minérales. Bien logée dans le classement des plus grands consommateurs d’eau minérale dans le monde, notre pays figure en très bonne place et pourrait même bientôt rejoindre le Top 10. En 2014, 1,08 milliard de litres avait été produit pour un besoin en consommation égal à 1,3 milliard de litres. Ce chiffre devait passer à 1700 millions de litres en 2017. Avec 26 unités de production situées dans 12 gouvernorats, produisant plus de 260 000 bouteilles par heure et employant près de 3 500 personnes et une concurrence de plus en plus rude entre les marques, le secteur de l’exploitation et du conditionnement des eaux minérales connait en effet, depuis quelques années, une véritable dynamique, propice aux investissements »

Romdhane Rahli,Président de  la Chambre syndicale nationale des fabricants de boissons relevant de l’Utica , a précisé que la Tunisie se classe parmi les plus grands consommateurs d’eau minérale dans le monde. Le Tunisien consomme en moyenne de 105 litres par an, contre une moyenne mondiale de 40 litres par consommateur  « la consommation annuelle d’eaux conditionnées augmente de 7% par an . Elle est de 146 litres par individu en 2017 dépassant ainsi la moyenne mondiale qui est de l’ordre de 40. Il s’agit d’une tendance nette en faveur de l’eau en bouteille, surtout chez la classe moyenne et la classe aisée. Soucieux de la valorisation du secteur des eaux conditionnées en Tunisie, la chambre et ’office  veillent  à l’instauration d’une politique de qualité d’encouragement à la certification des unités de conditionnement de l’eau. La bonne qualité des eaux minérales dépend également conditions de sites de production, de la microbiologie et de l’hygiène des eaux minérales naturelles, l’approche sanitaire et réglementaire, le contrôle réglementaire, la surveillance de la qualité et l’organisation du contrôle des paramètres de qualité. Il est vrai que la dévaluation du dinar a fait augmenter le coût de la production »

KB

Photos Rached Berrazagua

 

 

 

Partager.

Comments are closed.