Le Festival International d’Hammamet chante la diversité artistique

0

 

Une quarantaine d’artistes nationaux et internationaux rythmeront les nuits estivales de la 54ème édition du festival d’Hammamet. Cette manifestation n’a cessé de se renouveler drainant d’année en année un public assoiffé de découvertes.

En 2018, cette édition gardera la cadence. La programmation a été communiquée lors d’une conférence de presse dans l’après-midi du 03 juillet 2018 face à une présence massive de la presse nationale et internationale. Plus de 150 représentants des média ont répondu à l’invitation et onpuprofité du cadre fort agréable de l’hôtel «  les Orangers Garden » et de sa magnifique vue sur la Méditerranée.

 

La programmation de ma 54ème édition FIH puise dans l’inédit et la recherche, menée d’une main de fer par ses organisateurs. Face à une pléiade d’artistes et de journalistes, sa directrice MouniraMnif, première dame désignée à la tête du festival, promet une édition qui rimera avec « audace, fraicheur et nouveautés» et ce, du 08 juillet au 18 aout 2018.

« Hammamet, pour les amoureux de la vie », tel est le slogan de cette 54ème édition, qui tend vers une ouverture de la Tunisie, vers la méditerranée, le continent africain et divers pays de par le monde. Fidèle à sa réputation, le FIH promet de s’investir davantage dans la promotion d’artistes tout en restant exigeant. Sa scène servira de lieu d’évasion pour les spectateurs et de fusions artistiques : elle rassemblera plusieurs disciplines  danse, musique du monde, théâtre, poésie et cinéma rendant sa programmation éclectique à souhait.

40 spectacles dirigés par plus d’une quarantaine d’artistes mettront à l’honneur la création tunisienne. Le 4ème art est particulièrement présent cette année et occupera une place prépondérante durant la première semaine des festivités. FadhelJaibi et JalilaBaccar ouvriront le bal lors de la soirée d’ouverture avec « Peur », 2ème opus de leur trilogie, suivi de près par « Harba / la Fuite » de Ghazi Zaghbani et la première d’ « Al Kadimoun » de Sami Nasri, qui répondra présent afin de célébrer le cinquantenaire du Centre des Arts Dramatiques et Scéniques du Kef. Sans oublier, « Freedom House » de ChedlyArfaoui ou « La jeune fille et la mort » de HelaAyed. Les multiples découvertes théâtrales se poursuivront sur les chapeaux de roues avec « Moi Plusieurs » de MajdMastoura et celui de la Gioia (La Joie) de PippoDelbono. Fantaisiste et particulièrement haut en couleurs, le spectacle de cette troupe italienne ravira petits et grands.

Théâtre mais aussi spectacles de danse alterneront au gré des soirées : le 2ème rendez-vous du festival est consacré à Bahri ben Yahmed et à sa création « Hors ville 2, le noir est une valeur ». Une nuit de la danse sera menée par Imed Jemaa et HelaFattoumi qui présenteront successivement « Seul Solo » et « BnetWasla ». « Ré-existence », la création de Nawel Skandrani et « Catédral » de Patricia Guerrero sont également au programme.

Le volet musical promet un contenu métissé où « la méditerranée africaine » y sera largement célébrée. « Une Musique du monde », Jazzy, reggae ou encore celtique fera les belles nuits des mélomanes dans le but d’éviter aux spectateurs toute sorte de clichés.

Une musique qui prônera l’identité tunisienne en cédant la scène à une panoplie de jeunes prodiges montants de la scène tunisienne : tels le groupe DENDRI, le duo YUMA, NourHarkati&Aytma, JihedKhemiri et Dali Chebil, Mounir Troudi, ou encore BadreddineDridi et ZiedZouari. Ce dernier présentera son dernier album « Maquam Road ». Les amoureux de la musique traditionnelle du monde Sofien Saidi&Mazalda seront également sur scène. Un échange algério-tunisien se fera entre L’indétrônable ZiedGharsa, la troupe nationale de musique et AdlenFergani dans le cadre d’un spectacle de chant intitulé « Feh Al Anbar » programmé pour le 12 juillet. La troupe nationale de musique reviendra aux cotés de JahidaWahbi le 22 juillet. Zouheir Gouja et son spectacle « Yinna » et Thomas de Pourquery du groupe français Supersonic mettront le feu à la scène du FIH dans la soirée du 14 juillet suivis par « Nouhibou al Bilaad/We love Country », de Mohamed HediAgerbi, Raoudha Abdallah et Yasser Jradi et quant à CharazadHelal elle célébrera la fête de la femme avec un spectacle-hommage qui lui sera dédié le 13 Aout.

Nos invités casablancais « N3rdistan », egyptiens WUST AL BALAD  et libanais HibaTawaji&OussemaRahabani défileront. Suivront Marcel, Rami Khalife et Aymeric Westricht qui se produiront tous les trois sur scène.

Qui dit Festival de Hammamet dit diversité et spécificité des échanges : DobetGnahoré et Protoj& The Indignation ajouteront du son neuf. Pareil pour le Fadista portugais Camané ou encore le trio Omar Sosa, SeckouKeita et GustavoOvalles qui présentera  “Transparent water” le 27 juillet. FaiaYounenet Carlos Nunez, Emir Kusturica& the No Somking Orchestra ferontvibrer la foule.

La soirée du 6 aout sera unenuitconsacrée aux poètesdont Adonis et un film primé à Cannes “On the Milky Road” d’EmirKusturica sera projeté le 20 juillet.

La 54ème édition se terminera par “The comptemporaryHadra” de Ghalia ben Ali.

Une effervescence artistique à la foisorientale, tunisienne, africainemaghrébineou encore européenne ne peutêtre que porteuse de coups de Coeur et de diverses rencontres.

La conférence de presse s’est clôturée par un somptueux cocktail gastronomique, un élégant signe d’hospitalité  de la part de notre hôte offrant un moment de convivialité et de partage entre la direction du festival, ses partenaires et les médias.

 

Partager.

Comments are closed.