Mohamed Jamil Benzina, Directeur Général de myGo: L’open sky est une opportunité pour le tourisme tunisien

0

my Go s’est imposé comme le leader de la réservation hôtelière B2B strictement dédiée aux agences de voyages.  Cette centrale de réservation ne cesse de se positionner en Tunisie, en Algérie, voire même en Turquie et en Oman comme l’indique son Directeur Général Mohamed Jamil Benzina qui a acquis une expérience inébranlable dans la vente de séjours et de la réservation d’hôtels sur internet

Tout en vous renforçant en Tunisie, votre développement à l’international sera-t-il aussi fort ?

C’est certain. En cinq ans, nous avons  fortement augmenté le nombre de nos hôtels, mais, surtout, notre réseau a profondément évolué. my GO est une centrale de réservations exclusivement B2B, destinée aux agences de voyage, et dont le siège social est à Bruxelles. myGOWorldwide dispose d’un comparateur de prix incluant 60 fournisseurs internationaux. L’agence de voyage affiliée peut choisir le meilleur tarif, le paiement se fait en dinars tunisiens avec une facturation transparente. L’Algérie constitue  notre premier marché. Nous essayons de booster plus ce marché porteur qui constitue 70% de notre potentiel. Nous sommes aussi implantés à Istanbul, Casablanca, Abidjan et Muscat (Oman)

En parallèle de cette volonté forte de développer votre offre, comment votre produit évolue-t-il ?

Nous voulons continuer à offrir à nos clients un produit de plus en plus qualitatif et personnalisé.Il faut adapter la manière dont on s’adresse à nos clients, la personnaliser. Le profil type de nos clients sont des personnes qui ont envie de voyager autrement, de découvrir des joyaux de la nature, des merveilles du monde, des lieux extraordinaires, mais surtout faire un voyage unique et selon ses envies..my Go propose des voyages hors des sentiers battus, pour des personnes qui ont besoin d’être accompagné dans l’organisation de leur voyage et bénéficier de petits plus qui transformeront leur voyage en souvenir inoubliable .Nous avons deux volets : l’Outgoing et l’Incoming. Concernant l’Incoming , nous avons beaucoup d’Algériens qui viennent en Tunisie chaque année (myGo Algérie achète via myGo Tunisie).Pour l’outgoing, nous avons  plus de 460.000 établissements dans plus de 136 pays avec un contingent de plus d’un million de chambres et ce, quelque soit la catégorie de l’hôtel. Le voucher est instantané et l’on s’occupe des transferts, activités, excursions, vols, appartements, croisières privées, déplacements trains (TGV, Thalys, Eurostar, etc.). Le client paye en dinars tunisiens son voyage via son voucher sans que cela ne soit déduit de son allocation touristique. Pour ce violet,  il faudra  réviser le cadre juridique qui régit les quotas imposés par la Banque Centrale aux agences de voyage.

Quelles sont les destinations les plus prisées par votre clientèle ?

Nos clients optent pour deux grandes destinations : Paris et Istanbul

 

Quel est votre défi pour 2019 ?

En cinq ans, nous avons réussi à inciter les agents de voyages à réserver davantage chez my Go. Cela n’a été possible que grâce à une équipe qui croit à 100% en my Go et qui aime la marque. Pour cet 2019, nous  continuerons à nous développer  et  donc faire tout notre possible pour que tous nos clients  bénéficient du service personnalisé que nous proposons. Nous ne voulons pas diminuer la qualité, et le travail à petite échelle reste notre force.  my Go  été construite sur des bases saines et solides du fait qu’elle a cultivé au fil du temps une certaine notoriété dans le secteur touristique  grâce à la qualité et le sérieux de son management, de son personnel et de ses services.

Pour booster notre tourisme, faut-il ouvrir le ciel ?

L’open sky est une opportunité pour la Tunisie   qui, une fois en place, changera complètement la stratégie de l’agence de voyage. Prenez le cas d’un client européen, il pourra venir en Tunisie quand il le voudra, sans passer par un T.O. En revanche et en ce qui concerne la clause épargnant pendant cinq ans l’aéroport Tunis-Carthage je pense que cet accord a été bien négocié pour laisser le temps à la compagnie nationale de se restructurer afin de faire face à l’entrée des compagnies étrangères sur la plateforme principale qui est Tunis.L’open sky aura des impacts positifs sur l’économie nationale, dont notamment la croissance rapide de la navigation aérienne qui peut atteindre une variation entre 13 et 15% chaque année, au cours des premières années, et doubler le nombre des voyageurs qui s’établirait à 18 millions de passagers contre 9 millions de passagers actuellement. Le Maroc a opté pour l’open sky depuis longtemps . Ce qui a booster les flux touristiques  à 12 millions de touristes en 2018 contre 8 millions en Tunisie

 Kamel Bouaouina

Photos Rached Berrazagua

Partager.

Comments are closed.