Sarra Brahmi, Miss Sousse 2018 : le bénévolat, c’est une  mission qui me permet de se sentir utile

0

 

À moins d’une semaine concours Miss Tunisie, les 14 prétendantes au titre viennent de poser le pied à Nabeul en vue de prendre part à un stage de préparation. Ces reines de beauté devront cependant se plier à certaines règles. Pendant ce séjour destiné à les former au métier de Miss Tunisie, ces Miss vont apprendre comment défiler et comment se comporter sur un podium, mais jusqu’au soir de l’élection, il faut peaufiner certains détails pour qu’elles soient le plus possible à l’aise lorsqu’elles seront lâchées devant des centaines de personnes au théâtre municipal de Tunis. Parmi les 14candidates, on trouve Sarra Brahmi, Miss Sousse 2018 qui  enchaîne les répétitions et les essayages.dans le beau cadre de l’hôtel Khayem Garden à Nabeul « On est dans les répétitions et tout se passe très bien. Toujours une super ambiance avec les Miss  de 2018 Alors, je vous donne rendez-vous  le 8  février soir pour voir le show qu’on vous a préparé. Ce sera une superbe soirée ! », rayonne Sarra (Taille : 1,75m et poids 63kgs)

Après avoir décroché son diplôme à l’INEPS, Cette jeune sahélienne poursuit actuellement des études à l’institut de musique de Sousse. D’ailleurs, s’il y a bien une cause qui la touche, c’est la culture, le sport  et la musique.Elle se prépare pour donner le maximum d’elle même « C’est un défi pour moi je suis là pour  montrer dont je suis capable  et vivre une expérience originelle. J’ai longtemps vécu loin des lumières alors je veux m’extérioriser ». Porteuse d’une cause noble, Sarra devra  soutenir des actions humanitaires. « Le bénévolat  compte beaucoup pour moi  comme en témoigne ma contribution dans la rénovation de deux écoles primaires Ansari et Ibn Khaldoun  à Sidi Bou Ali. Le bénévolat, c’est toujours l’occasion d’une rencontre, d’un échange, un moment sympa.C’est une  mission qui me permet de se sentir utile.» dit-elle.

Sarra  souhaite devenir Miss Tunisie pour représenter mon pays dans la joie et la bonne humeur en donnant le sourire aux tunisiens. Je pense que mon caractère et ma façon de penser peuvent faire la différence.Je suis positive, souriante et bienveillante mais lorsque quelqu’un se confronte à moi, mon fort caractère prend le dessus. La jeune soussienne enchaîne les shooting et interviews. Un rythme effréné qu’elle gère avec aisance . « C’est passionnant », confie la Miss Sousse. Ses chances ? « Que le meilleur gagne . Miss Tunisie  ne jugera plus sur des critères liés à l’apparence physique. Nous serons évaluées sur notre talent, notre culture, notre formation, notre conduite et d’autres critères » dit -elle

Reportage Kamel Bouaouina

Photos Miss Tunisie

Partager.

Comments are closed.