Bac 2019: c’est parti

0

 

131.907 mille élèves passent du 12 au 19 juin courant, l’examen du baccalauréat : 107.517 élèves de lycées publics, 18583 issus de lycées privés et 5807 candidats libres. Près de 60% des candidats sont des filles. Le plus jeune est  âgé de 17 ans alors que le plus âgé a 67 ans Des mesures exceptionnelles sont accordées à certains candidats. 62  candidats  passeront les examens du bac 2 en braille. Il s’agit principalement de candidats issus des lycées pour aveugles et malvoyants de Sousse et de Bir El Kassaa. 12 candidats  auront droit exceptionnellement à la traduction des sujets de philosophie et d’histoire-géographie en langue française.

 Nul ne peut être à l’abri du stress avant ou lors de l’examen du bac. Lequel stress est nourri par la forte concentration, la pression de l’environnement, la peur de l’inconnu. Bref la peur de l’avenir.Fatigue, maux de tête, crise de nerfs. Tel est l’état des élèves durant ce marathon. Excès de travail scolaire sans doute mais aussi obligation de réussir son examen. Les élèves optent pour tous les moyens pour réussir cet examen national. Il est vrai qu’avec le soutien de leurs parents, nos jeunes mettent le paquet pour aplanir les obstacles et revoir certains détails.  tous les élèves essaient de se débrouiller pour bien passer les différentes épreuves. Les parents ne reculent pas pour soutenir leurs enfants. Ils paient un argent fou pour payer des heures supplémentaires. Ce qui les intéresse, .c’est la réussite de leurs enfants. Le passage du Bac  est souvent une source d’angoisse pour toute la famille. Les parents essayent d’encadrer leurs enfants, de les motiver et de les booster au mieux, parce qu’ils se sentent quelque part tout autant, sinon plus, responsables du succès et ou de l’échec de leurs enfants.

Cette période d’examen est en effet un moment difficile pendant lequel les battements du cœur s’accélèrent et le souffle s’estompe. Ces examens ont été durant longtemps pour les élèves, un rendez vous crucial soit pour le décollage ou pour l’échec et la non réussite. Il s’agit de tester le niveau des élèves et d’évaluer leurs connaissances. Ce bac fait peur. C’est pourquoi l’on se bat et l’on se fatigue pendant les périodes de préparation des examens au point d’atteindre la déprime. Il est vrai que les candidats devront s’accorder des moments de détente, car, pour être efficaces, les révisions doivent être entrecoupées de moments de relâche tant au niveau intellectuel que physique. À chacun sa méthode : certains préféreront le sport, d’autres la musique ou encore les réunions entre amis.

Hédi qui passe pour la première fois le bac a peur . «J’ai le cœur qui bat, des insomnies régulières, une appréhension totale… J’ai si peur de rater mon bac, c’est aussi parce qu’il m’est inconcevable de devoir refaire une année de terminale, je n’en peux plus» Samiha  elle, vit une angoisse encore plus intense : «Je ne sais plus quoi faire, je révise tout le temps et, pourtant, j’ai l’impression de ne pas avoir été efficace du tout, et dès que je m’arrête de bosser, je me sens mal parce que je sais qu’il me reste peu de temps… et ça me panique encore plus.»« L’important est de ramener cet examen à sa juste valeur et d’arrêter d’en faire un enjeu vital» avoue Mohamed Ali , un enseignant de maths,

Tous les candidats passeront ce matin, l’épreuve de philosophie. Maherzia se dit bien préparée, ce qui ne l’empêche pas de stresser. «. C’est la peur de l’échec qui me met dans cet état». «Généralement je suis angoissée mais là, comme en philo il n’y avait pas vraiment de choses à apprendre ou à approfondir, j’y vais un peu relax», dit –elle. Hédi a «certaines appréhensions car les sujets peuvent être très vagues, très complexes comme très simples» en philosophie. « C’est mon premier examen. Je ne dois pas le rater » avoue Nadia. D’ailleurs, ma révision consiste à ne rappeler de certains points.. C’est une période difficile voire cruciale pour moi. Je ferai tout mon possible pour avoir une bonne note dans chaque épreuve. »  Bref, bonne chance à nos candidats

KB

Partager.

Comments are closed.