CAN 2019 La Tunisie victime de l’arbitrage de l’ éthiopien Bamlak Tessema (de notre envoyé Mohamed Fliss)

0

Ô rage! Ô désespoir! Ô CAF, arbitrages et VAR ennemis réunis! N’avons-nous donc tant vécu que pour vos infamies?”.

Ce n’est plus Don Diegue, le père giflé de Rodrigue de la tragédie de Pierre Corneille, Le Cid, qui crie au monde son indignation. Ce sont les tunisiens  qui dénoncent cette partialité dont l’équipe nationale a été victime d’une mauvaise appréciation de la VAR  par  l’arbitre éthiopien Bamlak Tessema Weyesa qui sifflait un deuxième penalty pour la Tunisie après une main d’Idrissa Gana Gueye dans sa surface. Mais il changeait ensuite sa décision au vu des images en bord de terrain (116e), après intervention de deux  arbitres assistants (un marocain et un égyptien)

Toutes ces fautes sous les yeux de Ahmad Ahmad, Président de la CAF et de ses assistants. Et ce Président  n’a pas bougé le petit doigt, n’a pas pipé mot et n’y a vu que du feu. Plutôt, il n’a rien voulu voir et le recours à la VAR a été une vraie comédie de la part de ce pseudo arbitre .De là à penser que des consignes ont été données pour barrer la route à la Tunisie à aller à la finale

Oublions cet incident et gageons que  les Aigles de Carthage redonneront d’autres satisfactions au football national, avec le résultat en bonus, les prochaines fois.

KB

Partager.

Comments are closed.