Yasmine Azaiez, la violoniste qui fait vibrer  la “karaka”

0

 

La violoniste Yasmine Azaiez a ouvert samedi 17 août la 45éme édition du festival méditerranéen de La Goulette. Au programme un grand spectacle intitulé  : “Africain Jasmine” ou “Jasmin de l’Afrique. Accompagnée par Youssef soltana (batterie)  omar el ouaer ( keyboard)-Hamza zeramdini ( bass )- Abdelkader belhaj kacem (percussions orientale) Habib samandi ( percussions latine)- et Hedi fahem ( guitare)  Yasmine Séduisante et talentueuse, a invité l’assistance si nombreuse à déguster ses belles mélodies . Violon, saxo, batterie, clavier et cordes, beaucoup de talent, de fougue et de passion suffisent pour nous transmettre toute la flamme de cette nuit bien animée par ses musiciens.  Entre funk, soul et jazz. Yasmine déborde de styles et d’énergie,

Somptueuse dans sa nouvelle robe colorée, souriante et charismatique, Yasmine séduit d’emblée. Mais dès que sonne son violon, l’auditoire succombe totalement au talent de la jeune musicienne. Souple et précise, sa manière de jouer a quelque chose qui va plus loin que la dextérité, le murmure d’une résonance intérieure. Chaleureusement, en communion de sympathie avec le ciel et la terre, son violon fait vibrer les cordes de son cœur. L’assistance a beaucoup apprécié une musique épurée de tout tapage sonore. Les notes étaient claires et chaque instrument était audible d’où une exécution équilibrée, œuvre de virtuoses confirmés. Le public emballé, a tenu à saluer ces solistes par des bravos et des applaudissements. A mesure que l’on avance dans le temps, l’ambiance se fait plus festive, le rythme plus tonique surtout avec le batteur Youssef soltana, le percussionniste Habib Samandi et le bassiste  Hamza zeramdini

Yasmine joue de son instrument avec une telle dextérité que très vite le spectateur est conquis par son interprétation. Elle s’imprègne de son œuvre pour la retranscrire avec émotion. Elle a gratifié le public d’un récital de grande qualité. Elle invita ce soir une jeune violoniste, Sara Sahnoun lauréate du « Concours Yasmine Azaiez pour le Violon » pour l’accompagner . Un moment de grande virtuosité qui a enchanté le public Goulettois.

Comme une princesse, Cette belle musicienne  a réussi  son pari et a enchanté un public connaisseur qui sait écouter et apprécier cette musique universelle

   Kamel Bouaouina

 

 

 

 

 

Partager.

Comments are closed.