Hakim Tounsi  tête de liste 3ich Tounsi en France1: « la  désertion des progressistes et de la gauche du processus électoral est à l’origine de notre échec »

0

Les urnes ont rendu leur verdict pour les législatives tunisiennes en France .  500.000 tunisiens vivent en France 1  dont une bonne moitié en âge de voter soit près de 250000 personnes. Sur ce chiffre seuls 88000 personnes se sont inscrites sur les listes électorales soit moins de 30%. Sur ces 30% seuls 16% ont été réellement voter soit dans les 14000 voix ou 5,6 % de la population en âge de voter.Sur les 14000 voix exprimées,  Ennahdha a raflé 5400 voix suivi par 9alb Tounes: 2297 voix, le Courant démocratique: 2282 voix, Amal wa 3amal: 1842 voix et Al Karama: 1781. 50% sont allés vers Ennahdha et ses sympathisants qui ont raflé 4 sur les 5 sièges en jeux.Moins de 6000 personnes ont voté pour les listes progressistes.

 Interrogé ;Hakim Tounsi tête de liste 3ich Tounsi la Voix des Tunisiens à l’Étranger a souligné  que « les résultats de sa liste sont largement en dessous de nos attentes. Notre mouvement est jeune et c’est notre première participation à une campagne électorale sur la circonscription France 1. Nous avons beaucoup à faire et apprendre pour informer, diffuser notre vision et nos programme afin de mobiliser et de rassembler davantage. Nous avons refusé de recourir à la pratique malsaine d’achat de voix pour motiver les électeurs à voter pour nous. Une pratique qui est devenue malheureusement la règle chez beaucoup de concurrents pour s’assurer de drainer le maximum de votants. Un système honteux de rabatteurs qui s’activent non par conviction politique mais par intérêt bassement matériel. D’autres infractions ont été constatées et sont restées sans suite comme le non respect du silence électoral ».

A propos de la victoire d’Ennahdha , Hakim Tounsi a répondu  » Nous n’enregistrons pas de montée d’Ennahdha mais plutôt d’une désertion des progressistes et de la gauche du processus électoral suite aux déceptions causées par la classe politique qui s’est décrédibilisée durant les dernières années poussant l’électorat potentiel à se détourner de la politique et de ne plus croire en la transparence et sincérité du processus démocratique. Ennahdha continue à perdre ses sympathisants mais à crée des filiales pour aller chercher des tendances extrémistes. Face à des sympathisants Nahdha et ses filiales qui se mobilisent à 100%, nous avons une majorité écrasante de tunisiens qui ne prennent même pas la peine de s’inscrire sur les listes et d’aller voter pour défendre leurs valeurs, leurs convictions et leur pays. Une majorité qui préfère subir d’être gouvernée par une minorité et se contente de se plaindre. Désolé mais la démocratie n’a aucun sens sans la participation des citoyens.Pour moi l’expérience a été épuisante mais grandement enrichissante et j’aurai pour moi le plaisir d’avoir agrandi le cercle de mes amis en rencontrant de nouvelles complicités et des personnes merveilleuses de grande valeur chez les deux mouvements 3ich tounsi et chez la Voix des Tunisiens de l’Etranger et aussi je revendiquera cet honneur d’avoir été sur le terrain et d’avoir essayé de donner à mes compatriotes et à mon pays le meilleur de moi-même. Ce ne sera que partie remise et nous continuons notre travail pour le bien de la diaspora et de sa contribution dans l’essor de notre chère Patrie, cette Tunisie que nous n’abandonnerons jamais »

                                    KB

Partager.

Comments are closed.