Le représentant de Tunisair en Italie,  Helmi Hassine « Nous comptons achever la saison avec 257 mille passagers »

0

Une cinquantaine de professionnels tunisiens dans le tourisme prennent part du 9 au 11 octobre au salon professionnel du tourisme italien TTG Incontri à Rimini. L’ONTT y participe régulièrement et accueille cette année ses hôtes sur 72 m2. Tout comme Tunisair présente dans cette grande manifestation touristique A la tête d’une forte délégation de professionnels,  nos hôteliers et agents de voyages multiplient les  contacts, les présentations et  les entretiens.

Ce salon, représente une réelle opportunité  pour booster le marché italien qui  a accusé une régression de 59% en terme de flux en direction de la Tunisie puisque seulement 102.573 touristes italiens ont choisi la Tunisie comme destination de vacances en 2018 contre 354.000 en 2010. L’événement offre une opportunité pour informer les professionnels et les visiteurs sur le produit touristique tunisien  et échanger avec les différents intervenants dans le secteur.Il sera également question de nouer des partenariats avec des agences de voyage et des tour-opérateurs internationaux et de diffuser des spots publicitaires via des médias italiens en particulier

L’accessibilité de la destination passe également par le volet aérien qui est tout aussi important .Le représentant de Tunisair en Italie,  Helmi Hassine, a indiqué «  L’Italie est un marché important pour la destination Tunisie.   3ème économie de l’Europe, un bon  partenaire économique de la Tunisie, un grand pouvoir d’achat, une proximité géographique avec la Tunisie, sont autant d’atouts qui motivent les professionnels du Tourisme qui compte bien reconquérir ce marché, et bien exploiter cette manne qui  compte 60 millions d’habitants, dont 50 % partent en voyage. C’est le troisième pays émetteur de Tourisme après la France et l’Espagne. L’hiver 2019-2020 a été marqué par la programmation de 28 vols dont 23 par Tunisair : 7 vols Tunis-Rome, 14 vols Tunis-Milan, 3 vols Tunis-Venise, 3 vols Tunis-Bologne. La compagnie Tunisair  Express programme 3 vols sur Tunis-Palermo et  2 sur Tunis- Napoli  .Les vols affrétés par les tour-opérateurs  se font sur : Djerba-Milan, Djerba Verona, Monastir-Milan et Monastir Verona sans oublier les charters en pointe sur Napoli, Cagliari.  et Verona »

Et d’ajouter « Le marche italien a commencé à reprendre  sa vitesse de croisière en 2019 avec le retour a la programmation de la Tunisie  par Eden Viaggi et Alpitour . »  

.Le retour n’est pas très fort. Le marche souffre de la très forte  saisonnalité  et du modèle même qui est basé sur les clubs ou villages qui n’ouvrent que de mai  jusqu’à octobre. L’ expérience montre que seuls les hôteliers qui ont des investissements dans la destination continuent à vendre sans interruption . Le Nord d’Italie est peu commercialisé et là on peut s’investir plus sur cette partie d’Italie et étaler la saison. Un autre créneau à développer, celui du troisième âge grâce à notre bonne connectivité sur Tunis et Hammamet. Au total, l’offre totale est de 360 mille siège sur l’Italie  en 2019 et nous  comptons terminer la saison avec 257 mille passagers dont 160 mille réalisés en été »

Pour leur part, les voyagistes italiens ont exprimé la volonté de soutenir la relance du tourisme tunisien en Italie. Si certains professionnels ont continué sur leur lancée, d’autres attendent la conjoncture s’améliorer pour remplir leurs hôtels. L’essentiel est d’offrir aux vacanciers italiens des produits qui les rassurent. Les hôteliers tunisiens  ne cessent de retravailler leurs produits offrant plus de choix et de stocks. La Tunisie a certes la cote sur le bassin méditerranéen avec une offre renouvelée d’hébergement et de formules. Mais notre produit classique le balnéaire risque d’être fortement concurrencé cette année par les destinations méditerranéennes . Malgré l’absence de visibilité, nos hôteliers ne baissent pas les bras. Leur présence à ce salon  atteste cette détermination de pousser ce marché .Il est vrai que nos profs offrent actuellement des prix compétitifs pour attirer de plus en plus de touristes. Ils ont peaufiné leur production et ils s’attendent à une bonne reprise. Certes les réservations continuent sur leur lancée. Cette progression des entrées nous permettra de rattraper l’énorme retard accumulé en début de l’année. Les semaines se suivent sans pour autant se ressembler. Les ventes de dernière minute peuvent améliorer encore les flux. .

                                           Kamel Bouaouina

Partager.

Comments are closed.