Le Carthage Symphony Orchestra aux Musicales de l’Hasdrubal : Les valses de Strauss pour débuter la nouvelle année

0

Avec une   lecture intelligente du répertoire symphonique classique,  Hafedh Makni, très élégant  et à la tête d’une armada de 30 solistes et instrumentistes, est à féliciter pour le travail accompli lors des Musicales de l’Hasdrubal à Hammamet. Le Carthage Symphony Orchestra  a  invité ce soir  le public  pour un long voyage musical à travers les envolées passionnantes de la musique classique. Entre héritage musical et compositions contemporaines, ces  virtuoses    ont ébloui l’assistance  venue découvrir cette musique authentique. Ils swinguaient ce soir une musique à la fois recueillie et exaltante en nous offrant un grand show en couleurs. Les plaintes du violon, du saxophone, de la guitare et de la contre basse, la batterie au rythme saccadé, toute cette harmonie pour exprimer cette musique symphonique.

 

L’orchestre a ouvert le bal avec « Poète et Paysan » de Franz Von Suppé . La communion était totale avec le public..Il enchaina avec « Intermezzo » de Pietro Mascagni  . Une longue standing ovation des plus touchantes et très bien méritée. Pour ouvrir la nouvelle année dans la bonne humeur, les musiciens nous offrent leurs valses avec « Valse de l’empereur » et « marche Persane » de Johannes Strauss . Ces mélodies faciles et entraînantes sont un pur bonheur. L’assistance a  pu découvrir la magie de cette musique si colorée et si entraînante.

Le Maestro Hafedh Makni a joué  avec beaucoup de prouesse, parvenant ainsi à traduire et à transmettre les sonorités raffinées du Strauss. Le résultat fut une performance de haute facture.  L’assistance se réjouit en écoutant  des airs de Charles Aznavour  » La Bohème » et « Il faut savoir » Tradition oblige, le concert se terminait par Le beau Danube bleu et le Carnaval de Venise Un vrai régal. Un spectacle beau  salué par des applaudissements nourris.

Kamel Bouaouina

Partager.

Comments are closed.