Le Cap Bon qui nous réunit

0

 

Du Golfe de Hammamet à Ras Adar et Dakhlet El Mâaouine, le Cap Bon est très uni et très solidaire. Cette donnée s’est vérifiée le 8 janvier 2020, à la Cité de la Culture de Tunis, à l’occasion de la Journée du gouvernorat de Nabeul. Kélibiens, Chaabaniens, Khiaris, Hammamétois, Grombaliens, Solimanais, Menzeliens, Nabeuliens, Korbiens, Témimiens…

 

Fellahs, potiers, forgerons, brodeuses, distillateurs de fleurs, producteurs de harissa, costumières, sculpteurs sur pierre, vanniers… Artistes peintres, artistes de troupes folkloriques, musiciens, jeunes choralistes, comédiens, jeunes prodiges souffrant d’insuffisances… étaient tous réunis pour présenter et défendre la plus belle d’un Cap Bon créateur, producteur, rayonnant…

Tous la main dans la main, tous la main à la pâte, tous les rangs serrés, tous disponibles, tous volontaires, tous aux petits soins… Tous embarqués sur le même bateau… Une symbiose magnifique, une ambiance magnifique, des « Capbonnais » magnifiques. Il y avait, franchement, de quoi rêver en un avenir radieux, de croire en des lendemains meilleurs et d’espérer.

Cette « lamma » culturelle initiée par ne volonté politique, arrive à point nommer pour prouver si besoin est, qu’il est possible et nécessaire que toute la péninsule se regroupe et s’organise dans le cadre d’une interconnexion régionale pour que nous soyons à jamais proches les uns des autres.

Rached Khayati

Photos Rached Berrazagua

Partager.

Comments are closed.