Le sociologue Hédi Chérif : l’intelligence émotionnelle est un  atout recherché dans les entreprise

0

Les cadres d’entreprises ne sont plus seulement jugés sur leurs compétences professionnelles. Un nouveau critère entre désormais en compte : l’intelligence émotionnelle.

Aujourd’hui, en recrutement comme dans l’entreprise, on s’intéresse de plus en plus au caractère ou à la personnalité des managers.L’attention est davantage portée sur les qualités personnelles. Ainsi, l’intelligence émotionnelle est de plus en plus considérée et très  recherchée dans les entreprises puisqu’elle a un impact indéniable sur la performance au travail et dans la vie comme le souligne le sociologue Hédi Chérif spécialiste dans le coaching et la formation

Quelle définition donnez vous à l’intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle , est un concept élaboré en 1995 par Daniel Goleman, un psychologue américain, qui constate que le Quotient intellectuel d’une personne ( son niveau d’instruction ) n’est pas suffisant pour définir son intelligence , car il néglige une part essentielle de nos réactions émotionnelles . Les émotions précise – t- il, sont notre langage commun. Aujourd’hui , pour réussir ,  nos capacités à gérer les émotions, comptent autant qu’un quotient intellectuel élevé, et des compétences techniques reconnues. C’est l’intelligence du cœur, l’intelligence des rapports sociaux , qui fait la différence .

L’intelligence émotionnelle, est ainsi,  le produit d’une synergie étroite et positive entre le quotient intellectuel et le quotient émotionnel (QI/QE) . A ce sujet D Goleman affirme qu’  » Aucune créature ne peut voler avec une seule aile, l’art de conduire les hommes se situe à la croisée du cœur, et de la tête  , des sentiments et de la pensée. Ce sont les deux ailes qui permettent au leader de s’éleverPour D. Goleman, l’intelligence émotionnelle repose essentiellement sur quatre principes ,( la conscience de soi, l’autorégulation et la gestion de soi , la connaissance des autres, la gestion des relations sociales et les aptitudes managériales ) . La maitrise de ces principes, augmentent notre  » self control  », notre motivation, notre intégrité et nos relations avec autrui, et nous permettent d’apprendre à accepter nos ressentis pour développer nos compétences et nos aptitudes . L’intelligence émotionnelle est aujourd’hui au cœur de la dynamique socioprofessionnelle, elle est considérée comme une des clés de nos réussites et de nos performances , elle est aussi une source d’épanouissement et de bien être social .

A quoi , reconnait-on une personne douée d’une intelligence émotionnelle rare ?

Tout d’abord, il faudrait préciser que l’intelligence émotionnelle , est  dans la majorité des cas , une œuvre qui est à faire et non quelque chose qui est donnée . Pour cela, il est important de préciser aussi, que l’intelligence émotionnelle, est un travail sur soi, un travail de longue haleine, et quelque soit l’application dans la maîtrise de soi et la gestion des relations sociales , nul ne peut être parfait, et nul ne le sera jamais. Les tests  d’évaluation reconnus pour mesurer  le quotient intellectuel , nous aident à assurer de meilleurs choix pour les personnes , disposant de qualités psychosociales, susceptibles de développer autant que possible l’intelligence émotionnelle . Etre doué d’une intelligence émotionnelle, c’est   s’appliquer en permanence pour plus de confiance en soi, pour mieux s’affirmer, écouter,  comprendre les réactions d’autrui, et pour faire face à l’affectivité, l’angoisse, le stress et les frustrations .

Les cadres recrutés ne sont plus seulement jugés sur leurs compétences professionnelles. Un nouveau critère entre désormais en compte L’intelligence émotionnelle . Qu’en pensez vous ?

Ce fut un temps où l’engagement professionnel des cadres diplômes , obéissait à des critères d’évaluations quantitatifs et non qualitatifs . Le diplôme aujourd’hui si important qu’il soit, n’est qu’un étalon de mesure d’un quotient intellectuel  .  Le recours au quotient émotionnel pour l’évaluations des compétences psycho-socio-professionnelles, vient occuper une place de taille dans tous les entretiens d’embauche . Aujourd’hui ,la donne a bien changé, et l’intelligence émotionnelle  est devenue une priorité absolue dans les opérations de recrutements . A ce sujet , Bill Gate, cité par Idriss Aberkane dans son livre  »Libérer le cerveau ‘ disait  » j’ai un ami qui a réussi tous ses examens à Harvard , et moi j’ai échoué, lui il est ingénieur chez Microsoft , et moi j’en suis le propriétaire  »  L’intelligence émotionnelle en était bien à l’origine .

 

L’intelligence émotionnelle, est-ce  un atout pour vendre et négocier ?

L’intelligence émotionnelle , cette synergie entre le quotient intellectuel et le quotient émotionnel fonctionnent sur la base de plus de huit sortes d’intelligences sociales, telles que l’intelligence intra-personnelle, inter-personnelle, verbo-linguistique , comportementales etc ….toutes ces intelligences , constituent un atout de taille pour la bonne communication , la bonne négociation et les meilleures ventes. Percy Witing  , dans son livre ‘’Les 5 règles d’or de la vente ‘’ considère que  L’éveil de l’attention, l’éveil de l’intérêt,  la création du besoin, la conviction,  et la conclusion de vente , sont des étapes intimement liées à une intelligence émotionnelle de référence .

L’intelligence émotionnelle, aide – t- elle à gérer notre stress ?

Parmi les techniques reconnues  pour la gestion du stress , les thérapies cognitivo-comportementales ( TCC) souvent utilisées par les psychothérapeutes . L’acquisition progressive de la grammaire des émotions  ,( la conscience de soi, l’autorégulation et la gestion de soi , la connaissance des autres, la gestion des relations sociales et les aptitudes managériales ) nous aide à faire face à l’affectivité , à l’angoisse, le stress, et les frustrations . L’intelligence émotionnelle est une des armes les plus indiquées  pour la gestion du stress et pour le bien être psycho-social.

Ce concept est-il développé en Tunisie ?

Le concept d’intelligence émotionnelle qui remonte à plus de 25 ans , demeure malheureusement peu connu . Mon expérience dans le domaine du coaching stratégique et la formation managériale,  si modeste qu’elle soit, me fait dire que nos entreprises et nos sociétés s’y intéressent très peu, voire même n’y croient pas , malgré l’importance et la fiabilité de ce concept.

En ma qualité de coach , j’ai eu la chance d’assurer des formations sur l’intelligence émotionnelle , suivies de plus en plus par  des cadres, et de jeunes étudiants  vraiment ambitieux , et déterminés à faire la différence .  L’intelligence émotionnelle, est un thème de plus en plus attractifs, et il commence à se positionner dans les sciences de management comme un thème indispensable pour le développement personnel. Le concept de l’intelligence émotionnelle, est en train de gagner du terrain , et d’intéresser le public dans sa diversité .

 Quels conseils simples pouvez-vous donner à ceux  qui souhaitent progresser

Aux jeunes et moins jeunes, à tous ceux qui souhaitent progresser sereinement, et réussir au mieux leur vie , de se référer à la bible de Daniel Goleman ‘’ L’intelligence émotionnelle ‘’  pour apprendre à répondre avec raison, plutôt qu’agir aux comportements des autres, évaluer nos compétences dans les 4 sphères ,( la conscience de soi, l’autorégulation et la gestion de soi , la connaissance des autres, la gestion des relations sociales et les aptitudes managériales), mobiliser et  motiver nos collaborateurs par le biais de l’influence plutôt qu’en exerçant notre autorité et maintenir un équilibre entre nos réactions émotionnelles immédiates, instinctives et nos réponses rationnelles.Etre émotionnellement intelligent , c’est se mettre sur la voie de la réussite, et du bien être psycho-social

On dit souvent que les femmes sont dotées d’une intelligence émotionnelles plus que l’homme ? Est – ce vrai ?

A ma connaissance , et au risque de me tromper, il est difficile de confirmer  ou d’infirmer cette thèse . Il est peut être vrai que les femmes sont plus émotionnelles que les hommes , compte tenu des spécificités culturelles  , mais pour qu’elles soient émotionnellement plus intelligentes  que les hommes , il me semble que ce n’est pas vrai, et qu’à ce jour , femmes et hommes sont bien partis sur le même pied d’égalité, pour se doter de cette clé magique ‘’l’intelligence  émotionnelle ‘’

Kamel Bouaouina

Article paru au journal le Temps le dimanche 23 février 2020

Partager.

Comments are closed.