Sahriet Hammamet :26 soirées du 25 juillet au 22 août

0

Un festival : Sahriyet Hammamet ; une devise : la vie s’égaye. Afin de présenter cette édition exceptionnelle à plus d’un titre, e cette manifestation : organisation administrative, artistique et technique, programmation, couverture médiatique, etc. Face à un parterre de journalistes de tous horizons venus en grand nombre s’enquérir de la teneur de l’évènement afin d’en informer le public, il a entamé son discours en leur souhaitant la bienvenue et en les remerciant de s’être déplacés. Il a ensuite évoqué les conditions particulières de l’édition 2020 spécialement organisée pour les artistes tunisiens. Après la crise sanitaire, le confinement et les conséquences qui en ont découlé, à savoir le report de la 56ème édition du Festival International de Hammamet, le CCIH – MCCA, en tant qu’institution à vocation artistique et culturelle, a jugé nécessaire de continuer ses activités suite au déconfinement. La ville de Hammamet dont la réputation est largement construite sur les loisirs, notamment artistiques, est le lieu idéal pour cette continuité tant attendue.

 

Le Directeur Général du CCIH  Lassad Said, a exposé, lors de la conférence de presse , les multiples volets de l’organisation du Sahriet Hammamet . Il a  précisé que les spectacles programmés ont été choisis par la commission artistique du CCIH – MMCA et sont entièrement tunisiens. L’objectif principal de l’organisation de ce festival est de garantir des activités professionnelles aux actants du secteur artistique et culturel tunisiens (environ 450, sans compter les prestataires de services et autres techniciens) qui vont s’affairer tout le long des 26 soirées qui s’étalent du 25 juillet au 22 août.

Ces soirées réunissent des artistes de renommée ainsi que des jeunes représentant la génération montante dans des spectacles variés allant de la musique et du chant au théâtre, en passant par le ballet et le cinéma, et constitués de créations récentes ou présentées en exclusivité, ainsi que deux hommages (l’un au compositeur Abderrahmen Ayedi et l’autre aux artistes du Cap Bon).

Mis à part ces spectacles, M. Lassad Said a évoqué les soirées de sorties de résidences artistiques organisées par le CCIH – MMCA. Il s’agit d’une part de l’Act Now Fest (prévu les 9, 12 et 14 août) qui est le fruit d’un programme d’accompagnement artistique soutenu par Tfanen Tunisie-Créative et, d’autre part, de la soirée « Sous confinement, de la musique à inventer » (prévue le 17 août) qui est l’aboutissement d’un projet d’accompagnement lancé lors de la période de confinement afin de permettre aux jeunes créateurs de continuer leurs activités tout en bénéficiant d’encadrements spécifiques. M. Lassad Said termine son discours en évoquant les prix des billets qui varient entre 10DT et 40DT afin de permettre au public de profiter au mieux de cette édition purement tunisienne, sachant que les spectacles Act Now Fest et « Sous confinement, de la musique à inventer » sont gratuits et ont lieu au jardin des arts du CCIH – MMCA.

Certains artistes, présents lors de la conférence de presse, ont été conviés à présenter succinctement leurs spectacles. M. Abderrahmen Ayedi a donné un aperçu sur le programme de « Lamis » qui comprend des créations personnelles tunisiennes, jouées par des musiciens tunisiens, sur des textes de poètes tunisiens, interprétées par des chanteu.r.se.s tunisien.ne.s. Mme Leïla Hjaïej a ensuite pris la parole pour évoquer son projet « Nessmet Bayeti », en mettant aussi l’accent sur le cachet purement tunisien de ce spectacle. Par la suite, Mme Yasmine Azaïez qui revient sur la scène du théâtre de plein air de Hammamet après son passage en 2014 a précisé qu’elle envisage avec beaucoup d’enthousiasme la présentation au public hammametois de son nouvel album intitulé « African Jasmin ». Mme Raoudha Abdallah a également mis l’accent sur sa collaboration avec des artistes tunisiens pour la création du spectacle « Dena » sur une scène qu’elle partage avec l’artiste Mortadha. Elle propose son nouvel album et une chanson créée durant la période de confinement qui sera chantée en exclusivité lors de ce festival. Enfin, Mme Lobna Noômene a résumé son spectacle « Walleda » qui sera programmé le jour de la fête de la femme en promettant beaucoup d’émotion, de théâtralisation, avec un intérêt particulier pour la scénographie. Elle ajoute en outre que ce spectacle évoque la femme, la mère, la terre nourricière.

M. Lassad Said termine ce tour d’horizon en rappelant les mesures exceptionnelles qui seront prises lors du festival afin de respecter les consignes en rapport avec la crise de la covid-19 émises par les autorités de tutelles.

Les journalistes présents qui ont pris la parole ont surtout salué l’initiative de la programmation d’un festival entièrement dédié aux artistes tunisiens, malgré les difficultés liées à la pandémie. Le protocole sanitaire ayant été à nouveau évoqué, M. Lassad Said a dû réitérer ses propos en expliquant le travail effectué par l’institution et les mesures sanitaires envisagées : le zonage du théâtre, des entrées et des sorties ainsi que la numérotation des sièges dans le respect de la distanciation sociale, le port du masque obligatoire, la billetterie électronique, etc…
Rym Kheriji

Photos Rached Berrazagua

Partager.

Comments are closed.